Actualités

- Chaque année, il faut qu’on vous le dise…

Chaque année, il faut qu’on vous le dise…

En regardant les feuilles de chou des années précédentes du mois de mai, ce sujet revient toujours : au jardin, au mois de mai, on court ! Entre la fin des plantations sous serre (3000 tomates, 500 aubergines, 500 poivrons), la poursuite de la plantation de plants d’oignon (40 ares), de courges (40 ares), on respire un grand coup puis on voit dans la pépinière les séries de plants à planter très rapidement : salades, fraisiers remontants, poireaux, et puis le désherbage qui urge partout…. On essaie de rester zen quand on voit les salades que l’on a plantées sous serre fin mars (normalement à cette période on peut déjà planter dehors, mais cette année l’hiver était long…). L’agitation au jardin au mois de mai est décuplée par la vente de plants où vous avez été très nombreux cette année ; le jardin se transforme alors en lieu de rencontre et ressemble à une vraie fourmilière. Dans cette période intense, c’est un chouette moment, une belle transfiguration de l’énergie du printemps dans un même lieu (d’ailleurs, dernière après-midi de vente ce vendredi 25/05!).  La vente de plants va passer le relais à la récolte de cerise qui va débuter en cette fin de semaine ou semaine prochaine pour garnir les premiers paniers de fruit. Donc pas le temps de souffler (on fera cela cet hiver.) Mais chaque année on survit, avec plus ou moins de déceptions et d’encouragements. Cette année, la semaine pluvieuse dans cette période aux nombreux jours fériés, nous a un peu plombés… il faut qu’on vous le dise… ça fait du bien.