Actualités

- Le 18 juillet dernier, Nelson Mandela aurait eu 100 ans

Le 18 juillet dernier, Nelson Mandela aurait eu 100 ans

Au même titre que la biodiversité est nécessaire à l’équilibre de la nature, la diversité culturelle est nécessaire au genre humain. Et aux jardins, on peut dire qu’on cultive cette diversité culturelle et linguistique. Les accents serbes, albanais, géorgiens, algériens, russes, togolais, turques, alsaciens… rythment à différentes tonalités les journées.  Cette mosaïque de langues et de cultures est source d’une grande richesse pour celui qui veut bien s’y ouvrir et l’accepter.  Les jardiniers l’ont bien compris et l’entraide est bien là : grands ou petits gestes pour expliquer, mots prononcés de manière syllabique et aussi ce qui reste d’universel : les sourires ou une main posée sur le dos en grimaçant.  Cette diversité engendre de la créativité et fait appel aux ressources de chacun. Nous ne pouvons qu’approuver une des nombreuses phrases de Nelson Mandela :  

« Aucun de nous en agissant seul, ne peut atteindre le succès ».